L’ouverture ou la démolition d’un mur porteur : un projet qui se planifie d’étape par étape !

Les raisons qui sous-tendent la démolition ou l’ouverture d’un mur dit porteur sont nombreuses et diverses. Vous pouvez solliciter des travaux soit pour créer de l’espace d’une pièce spécifique de la maison en l’agrandissant, soit pour faire des modifications en aménageant une fermeture ou une ouverture supplémentaire. L’idée est de rendre la pièce pleinement fonctionnelle et de l’adapter aux besoins des occupants de la maison.

Ouvrir un mur porteur est un projet assez délicat qui demande l’expertise d’un professionnel. Ses compétences sont nécessaires pour s’assurer que les travaux se déroulent dans d’excellentes conditions et que les aspects liés à la sécurité, au nettoyage du chantier sont bien pris en compte. Le projet de démolir un mur porteur est de ce fait assorti d’un ensemble de règles et de principes indispensables pour garantir la réussite du chantier. En effet, une démolition mal planifiée, un mauvais choix du support devant soutenir la partie démolie, un accident pourrait vite arriver.

A quoi sert un mur porteur ?

Avant tout projet de casser un mur porteur, quelques rappels sont nécessaires sur le rôle et l’utilité de cet élément dans l’habitation. Dans toute construction, le mur porteur comme son nom l’indique, a pour mission de porter la structure de la maison, à partir du sol jusqu’à la charpente. Il joue un véritable rôle de support de l’architecture globale de la maison. Le mur porteur renforce la stabilité et la durabilité de toute la structure. C’est un véritable socle pour l’habitation. C’est pour cela que des matériaux comme le béton, la brique, le parpaing, la pierre voire le bois sont utilisés pour construction de murs porteurs dans la maison. De fait, pour assurer leur solidité et pour qu’ils puissent supporter les différentes charges de l’habitation, les murs doivent avoir en moyenne une épaisseur de 15 cm et s’intégrer harmonieusement dans l’architecture de la maison. Ils peuvent être construits à l’extérieur comme à l’intérieur de la maison.

Quelles sont les caractéristiques d’un mur porteur ?

Tous les murs de l’habitation ne sont pas des murs porteurs. Sinon, comment les différencier des autres murs de la maison ? Pour distinguer les murs porteurs, une observation minutieuse et quelques gestes simples vous permettront de le vérifier.

  • Le mur émet-il un son ou des bruits ? En frappant quelques coups sur un mur dit porteur, vous percevrez un son profond ou sourd. Dans certains cas, le son émis peut être creux si le mur a été recouvert d’enduit au moment de la construction de la bâtisse.
  • Le mur sert-il de support pour une partie spécifique de la maison (charpente, plancher…) ou s’agit-il d’un simple mur de façade de la construction ?
  • Quelle peut être l’épaisseur d’un mur ? Comme nous l’avons dit plus haut, un mur porteur a en moyenne une épaisseur de 15 cm. Si après vérification, le mur présente ces caractéristiques, il ne fait aucun doute qu’on est en présence d’un mur porteur.
  • Quel est le plan de votre maison ? : Sur cet élément essentiel de la construction, il est facile de distinguer un mur porteur d’un mur séparatif ou celui de façade. Sur le plan de construction, le mur porteur est matérialisé par un trait épais pour le distinguer des cloisons ordinaires.

Ouvrir ou démolir un mur porteur : de quelles autorisations avez-vous besoin avant de lancer le chantier ?

Le chantier de démolition ou d’ouverture d’un mur porteur est assorti de certaines autorisations. C’est une obligation légale qui résulte du fait que ces travaux affectent la structure de l’habitation. Les autorisations dont vous avez besoin varient selon qu’il s’agit d’un appartement ou d’une maison individuelle.

L’ouverture d’un mur porteur dans un appartement

En situation de copropriété, pour ouvrir ou casser un mur porteur, vous avez besoin que le projet soit validé au sein de l’assemblée de copropriété. Pour s’en assurer, il est essentiel que le rapport et le plan d’exécution de l’ingénieur BET, ainsi que l’assurance décennale, le devis de la société en charge des travaux, les plans du technicien chargé de réaliser les travaux, soient préalablement transmis à l’assemblée générale de copropriété.

Pour que les travaux soient discutés, vous avez deux options : soit d’inscrire votre projet à l’ordre du jour afin que celui-ci soit discuté lors de l’assemblée ordinaire qui se tient une fois l’an ; soit de solliciter une assemblée pour que la question soit rapidement discutée et le projet éventuellement validé. Dans la plupart des cas, cette option est facturée par les syndics de propriété.

Ouvrir un mur dit porteur au sein d’une habitation individuelle

Dans cette situation en particulier, une déclaration des travaux d’ouverture du mur porteur doit être faite auprès des services d’urbanisme de la municipalité dans laquelle vous résidez contre présentation et acceptation des calculs réalisées par des professionnels avertis. A ce propos, il faut rappeler le caractère non obligatoire de cette déclaration si les travaux effectués n’ont pas pour objectif de modifier la façade de la maison. En effet, créer une ouverture ou une fermeture, aménager une baie vitrée, à travers leurs desseins esthétiques, modifient la structure extérieure de l’habitation, d’où l’exigence de déclarer ce type de travaux.

En cas de démolition d’un mur dit mitoyen

Entre deux habitations qu’il s’agisse d’un appartement ou d’une maison, faire établir un état de lieux contradictoire par l’entremise d’un huissier est nécessaire. Son expertise est essentielle pour évaluer de probables dégâts avant le début des travaux de manière à éviter tout conflit avec des voisins pour la réparation d’un éventuel dommage survenu bien avant les travaux de démolition d’un mur porteur mitoyen.

Faire appel à des professionnels pour votre chantier : c’est essentiel !

Ouvrir ou démolir un mur est un chantier lourd et parfois exigeant qui nécessite des compétences techniques avérées. Il est essentiel de vérifier que l’entreprise dispose de l’expérience et de l’expertise nécessaire pour réaliser les travaux dans de bonnes conditions. Demandez-vous toujours si l’entreprise a une assurance ou garantie dite décennale valide. Le chantier d’ouverture ou de démolition d’un mur porteur obéit à certaines étapes bien précises qui incombent à la fois au BET, à l’architecte et à l’occupant ou propriétaire de la maison.

L’action de l’occupant ou propriétaire de la maison

En tant que bénéficiaire des travaux, il lui incombe de solliciter les services d’un architecte qualifié et celui d’un BET

Les missions de l’architecte
Il lui incombe de vérifier et d’évaluer le projet d’ouverture d’un mur porteur et de ses conséquences sur la structure globale de l’habitation. Il s’assure que la démolition totale ou partielle du mur s’accompagne de la mise en place d’une structure de support de remplacement.

Le recours à une structure de BET.
Son expertise est nécessaire dans le choix de la technique d’ouverture ou de démolition partielle ou globale du mur porteur à mettre en œuvre. En effet, en prenant en compte, les calculs de la structure, le BET établira avec une grande précision le type d’éléments qui viendront soutenir le mur porteur démoli.

Le rôle de l’entreprise en charge des travaux proprement dits.
Après que le BET ait préconisé la technique à mettre en place, il appartient à notre entreprise de s’occuper des travaux du chantier.

 

L’algorithme des travaux de l’ouverture d’un mur-porteur.

En effet, l’entreprise prestataire choisie par le propriétaire ou l’occupant de la maison pour réaliser les travaux de manière effective est garante du bon déroulement du chantier. Deux principes essentiels doivent sous tendre son travail : la sécurité et le nettoyage du chantier.

Par ailleurs, l’entreprise pose préalablement des étais pour soutenir provisoirement un linteau ou le mur. Cette mesure permet de maintenir le plancher stable pendant tous les travaux. L’entreprise doit en outre s’assurer que le revêtement au sol est bien protégé par des cales durant le chantier.

Par la suite, il lui appartiendra d’effectuer l’installation d’un linteau nommé IPN en acier afin de soutenir les parties supérieures de la maison situées au-dessus du mur ouvert. La structure métallique doit s’intégrer fermement dans les murs de manière à assurer la stabilité de l’ensemble. Ce procédé de consolidation métallique et renforcé par le scellage chimique ou au mortier de la poutre.

Enfin, le perçage du mur porteur du haut vers le bas peut être réalisé. Il doit être opéré de manière méthodique, généralement en commençant par le haut ensuite vers le bas, et de manière progressive en s’assurant que le linteau reste stable.

 

On est là pour vous aider, si vous avez des questions n’hésitez pas à nous contacter.

Retrouvez nos guides:

> Quel métal utiliser pour ouvrir un mur-porteur ?

> Renforcement du plancher des combles

> Consolidation du plancher